Contacter Michel Caubel: mic@theatredemasquesmagique.fr
© atelier du nomanSland
Le théâtre de masques magique vous présente ses vœux pour 2016

Exposition personnelle du 18 septembre au 8 octobre 2015

participation expo collective 12 mai - 31 mai 2015

éduquons à la paix

Ne rien attendre !

Moule à gaufre bio ou babiroussa sacré ???

Abolition des armes nucléaires

participation expo collective 12 mai - 31 mai 2015
Artame Gallery 37 rue Ramponeau 75020 Paris

http://www.theatredemasquesmagique....

Je me nomme Michel Caubel et suis né en 1954. Tour à tour : postier, lithographe, podologue, instituteur pour adultes, je sculpte des totems et des masques.

Simone Veil dans son livre, Ma vie, décrit sa sensation de l’extime à sa sortie du camp de Ravensbrück en reprenant à Paris ses études, sa vie politique et sociale. Le fait de recréer du lien social sous son propre contrôle autonome lui permet de redécouvrir l’intime à travers l’extime. Elle, qui avait été bafouée dans son intimité, bousculée et ravalée au rang de numéro d’immatriculation tatoué sur l’avant-bras par les SS. Ce besoin d’union entre l’extime et l’intime exorcise la banalité du mal des oppresseurs, des bureaucrates, des tortionnaires ; gens pour qui l’être humain est un prolétaire, un esclave-salarié ou un sous-homme. Cet exorcisme a une incidence sur mon travail de sculpteur. Ainsi, par un chamanisme occidental, dans chaque œuvre, je pratique un désenvoûtement cérébral, manuel, poétique de l’abaissement du goût de la vie au rang de survie consumériste. Le jeu par l’établi, le bois, les outils, le maillet, les mains, le corps exulte et l’esprit se libère des us et coutumes contemporains technoscientifiques commercialisés omniprésents. L’élaboration d’un totem se réfléchit consciemment au plaisir du hasard objectif et de la matière pour évoquer l’humain d’un côté chevaleresque et de l’autre bancal, bossu, borgne. La part du sensible effleure les cinq sens, mais aussi la dérive de la pensée maîtrisée, dans ma création d’un objet concret, limité, reflétant ma communion spirituelle de l’intime et l’extime, afin d’affirmer une présentation à un collectif civil.